中国的软实力和海外华人的点滴贡献

我在巴黎开办的中法交流平台四个月来已邀请了一位中国人,三位法国人和一位德国人,让他们介绍自己出版的和中国有关的书。现在不少法国人主动和我联系,希望通过我这个平台介绍他们的书,拟定的有三个书荐晚餐会:
1. Alstom 前高级副总裁出版的《 美国陷阱》
2. 法国前外交官写的《孙子兵法的欧洲人解读》
3. 法国经济说论坛活跃分子写的《你下一个老板是中国人》

身在国外,我觉得中国形象在世界上的提升,和我们每个海外华人的点滴努力是分不开的

我是如何帮助大家找工作?

作为中法专业猎头,我主要有两种方法为大家找工作:

1.我经常和法国公司或驻中国的欧洲公司上层保持联系,得到他们的招聘信息和 JD, 然后通过三个渠道散布:有针对性地和相关候选人直接联系;在 CHINFORM工作网站上公布职位 www.sinoeurojobs.com ; 在 CHINFORM 共公平台上传播信息。平台LOGO见图,ID是 gh_bf7469425171

2. 收到随意简历,有针对性地向企业推荐。比如上月收到一简历,留学法国主攻生物,目前在上海做医药产品销售。我向一法企中国总经理推荐此人,总经理立刻电话沟通之后午餐面谈,非常满意,决定向巴黎总部申请预算,专为他开辟一营销总监职位。

« Il faut comprendre les valeurs de la Chine pour mieux s’y implanter » : grand entretien avec Jérémie NI, un influent Chinois à Paris

Originaire de Shanghai, Jérémie NI est arrivé en France en 1988 pour y poursuivre ses études à l’ESSEC. Il a fondé ChinForm en 2004. Cette institution rassemble un grand nombre de Chinois formés en France (avec plus de 45.000 membres) et propose un service de recrutement pour les entreprises françaises qui souhaitent s’implanter en Chine. Il gère également un centre de formation qui aide les cadres français à mieux collaborer avec leurs partenaires chinois.

Très écouté par les plus grands chefs d’entreprises chinois, il livre à Opinion Internationale sa réflexion sur les valeurs de la Chine qui sous-tendent largement les relations commerciales.

Entretien dans le cadre de la rubrique «Les routes de la Chine» consacrée aux valeurs et aux décideurs de l’Empire du Milieu et aux partenariats que la Chine et l’Europe, et plus particulièrement la France, peuvent développer dans l’intérêt de la communauté internationale.

Opinion Internationale : M. Ni, vous est un Chinois de Paris. Vous vivez en France depuis 1988 si je ne me trompe pas. Qu’a représenté pour vous la visite du président de la République de France en Chine il y a quelques jours ?

M. Ni : Ce fut une visite très importante pour nos deux pays. C’est d’abord l’image personnelle du président Macron qui représente la jeunesse, le dynamisme et le renouveau du pays. C’est en soi un message. Par ailleurs, la Chine est un pays dynamique qui présente d’énormes opportunités pour les entreprises françaises qui cherchent de nouveaux marchés et détiennent un grand nombre de savoir-faire dont ont besoin les Chinois. De ce point de vue, cette visite a bien sûr eu pour objectif de créer des opportunités bénéfiques pour les deux parties.

Les Français ont un regard particulier sur la Chine. Il y a un livre très célèbre d’Alain Peyrefitte qui s’appelle Quand la Chine s’éveillera qui a été écrit en 1973. Aujourd’hui, la Chine s’est éveillée en devenant l’une des plus grandes puissances mondiales. Pensez-vous que les Français comprennent la Chine ?

Comprennent, je n’en suis pas certain car pour comprendre la Chine il faudrait comprendre les valeurs de la culture chinoise qui irriguent toute de la société chinoise. A vrai dire, aujourd’hui beaucoup de Français ne sont pas forcément intéressés par la Chine. Regardez, il y a beaucoup de jeunes Chinois qui parlent le français, tandis qu’il y a encore très peu de Français qui parlent le chinois. Pour quelle raison ? De plus en plus de jeunes Chinois sont intéressés par la France et font donc d’énormes efforts pour apprendre cette langue. L’inverse n’est pas encore tout à fait vrai. Cela étant, grâce notamment à l’attraction du marché chinois, je suis sûr que de plus en plus de jeunes Français se mettront à apprendre et à parler le chinois.

En matière de vision du monde, quels sont selon vous les éléments communs, et éventuellement de désaccords, entre Chinois et Français ?

Nous avons de nombreux points communs. Je commencerais par nos valeurs spirituelles dont celle de la compassion. Il s’agit d’une valeur commune entre nos deux cultures. En Chine, avec le confucianisme, le message est le même que dans bon nombre de religions occidentales. Par ailleurs, les valeurs de traditions familiales, de continuité et de solidarité entre parents et enfants sont au cœur de la culture chinoise. C’est bien sûr ce qui existe aussi en Occident mais qui ne s’exprime pas forcément de la même façon.

Qu’est-ce qui fascine les Chinois qui viennent en France ? Au-delà de la gastronomie, du luxe, du savoir-vivre français, y a t-il autres chose ?

La Chine s’ouvre au monde. L’histoire de ces derniers siècles a fait que la Chine s’est toujours considérée comme étant au centre du monde. Ne parle t-on pas de l’Empire du Milieu ? A l’inverse, la Chine a aussi été délaissée par le monde occidental. Cette histoire a donné naissance à une admiration forte pour l’Occident. La France occupe une place à part du fait de sa culture, de son passé millénaire et de son dynamisme. La France, c’est à la fois la stabilité sociale, le modèle politique du pays ainsi que la culture. Ce tout forme un ensemble inspirant en termes d’idées nouvelles. Cela ne signifie pas que nous allons copier complètement le modèle français mais il est très inspirant.

A l’inverse, qu’est-ce qui, à votre avis, fascine les Français en Chine ?

Je dirais que les Français sont des gens très attirés par la culture. Il suffit de voir la passion des Français pour l’Égypte, par exemple. Or la Chine, c’est 2500 ans d’histoire. Depuis des millénaires, chaque dynastie s’est appuyée sur le confucianisme en tant que base de la pensée sociale. Pour les Français très intéressés par la culture, la pensée et la philosophie, la Chine est un fantastique pays qui rassemble toutes ces dimensions.

Vous avez évoqué à plusieurs reprises le confucianisme. Figure également le taoïsme. Pouvez-vous résumer en quelques mots cette philosophie ?

La culture chinoise est basée sur trois piliers philosophiques qui irriguent toute la société en permanence. Le premier pilier, c’est le confucianisme développé par Confucius il y a près de 2500 ans. Confucius précise la place de l’Homme dans la société, à la fois à l’échelle de l’individu mais aussi de l’organisation politique de la société. Ainsi, parle-t-il de compassion pour le peuple de la part du gouvernant, gage de pérennité. L’autre message de Confucius, c’est l’éducation. Celle-ci devant être réservée à tout le monde et pas uniquement aux plus aisés. Par ailleurs, l’éducation doit être permanente pour se parfaire.

A côté du confucianisme figure le taoïsme, qui est à la source de la théorie du Yin et du Yang. Les messages du maître taoïste sont simples : le premier, c’est que le monde est toujours composé de deux forces opposées, noir et blanc, haut et bas… Autrement dit, rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir, tout est toujours un subtil mélange. En complément, le taoïsme s’en remet aux forces de la Nature. Ce sont elles qui sont les plus puissantes à l’exemple de l’océan. Pour être fort dans la vie, il faut avoir une certaine humilité tout comme l’océan. Il faut commencer par le bas. Et cela vous donne une force incroyable. L’autre principe, c’est que le monde est en mouvement perpétuel puisque tout change constamment. En conséquence, il n’y a pas de vérité unique. Ce qui est important dans la vie, ce n’est pas d’aller chercher la vérité puisque le monde change sans cesse. Ce qui compte vraiment c’est d’entretenir une forme de bienveillance à l’égard de l’autre afin d’aller chercher le meilleur en lui.

Le troisième pilier c’est celui du bouddhisme. Le bouddhisme est apparu en Inde il y a à peu près 2500 ans. Il fut introduit en Chine il y a 2000 ans. Le message du bouddhisme, c’est aussi la compassion pour les autres et le fait de réaliser de nombreuses petites choses qui participent à l’harmonie.

Prenons un exemple : vous dites qu’en Chine la famille est très importante. Que voulez-vous dire ?

Oui en effet. L’idéogramme du mot respect inter-générationnel est un dessin qui montre la maman sur le dos de l’enfant 孝. Confucius dit « dans le monde il y a cent vertus, la première c’est le respect des enfants vis-à-vis de leurs parents ». Toute la société est basée sur ce principe. Juste un exemple qui illustre cette idée avec cette petite histoire que l’on raconte aux enfants : un paysan chinois a attrapé une anguille et la place dans la casserole pour en faire une soupe. Au bout d’une heure, il ouvre le couvercle pour voir si son plat est cuit. Il voit que son anguille gît le ventre vers le haut flottant comme elle peut au-dessus de l’eau bouillonnante. Il réalise que ce poisson portait des œufs dans son ventre et que l’animal s’est sacrifié pour sauver sa progéniture.

Dans la culture chinoise, on pense que cet amour est absolu et qu’il y a toujours cette hiérarchie entre les parents et les enfants alors qu’en Occident on cherche par tous les moyens l’égalité et du coup la cellule de famille s’en trouve affaiblie. Je ne dirais pas que la notion chinoise est meilleure que la notion occidentale, mais tout au moins cela crée une réflexion, un débat, sur cette notion d’égalité forcée et forcenée qui tend à rendre les gens malheureux.

Est-ce que ces trois piliers, le confucianisme, le taoïsme et le bouddhisme sont présents dans le business ? Pour dire les choses autrement, diriez-vous que ces trois piliers de la société chinoise inspirent le commerce en Chine ? Pour ceux qui veulent faire du commerce avec la Chine, comment appréhender ces valeurs qui peuvent être vues comme très générales et abstraites ?

Toutes ces valeurs ne sont pas abstraites du tout. En fait, il y a plusieurs facettes. La première, c’est que chaque Chinois est influencé par ces trois piliers. Dans son comportement, un Chinois se montrera plus modeste, plus reculé et plus hésitant qu’un Occidental. Dans la négociation avec un Chinois, souvent le Français est troublé par le comportement asiatique qui hésite beaucoup, qui n’est pas très net dans ses opinions, du coup, on a l’impression que les Chinois font des cachotteries et essaient de dissimuler leurs positions. En fait, ce n’est pas ça. C’est simplement que le Chinois se réfère à un autre système de valeurs, de règles et de comportements. Il est discret, il réfléchit et mûrit sa décision avant de s’exprimer vraiment. C’est pourquoi il est important de comprendre cette philosophie pour développer une vraie relation de confiance avec les Chinois.

D’autre part, ces valeurs aident les Chinois à s’adapter très vite, et cela au grand étonnement des Occidentaux. Les Chinois arrivent à concilier leurs valeurs ancestrales avec les méthodes occidentales. Ce mix fait qu’ils sont très efficaces dans les affaires.

Que dites-vous à des Français qui hésitent à aller investir en Chine ? Certains sont effrayés à l’idée que les Chinois puissent capter leur savoir-faire.

Conquérir un marché étranger est toujours difficile. Comme dans n’importe quel autre pays, un investissement ailleurs que chez soi doit se préparer pour voir quel est son avantage, le marché potentiel pour le produit… Evidemment, la Chine n’est plus comme il y a 10 ans. Ceci dit, c’est un pays sûr où on peut investir sans crainte. Mon conseil, c’est de prendre un peu de temps et de bien analyser les avantages relatifs que vous avez sur le marché chinois.

Le marché chinois est-il difficile à pénétrer ? Je pense à des entreprises françaises comme Peugeot qui a récemment perdu de fortes parts de marché. Comment analysez-vous ces problèmes d’implantation ?

Puisque que vous parlez du secteur de l’automobile, c’est aujourd’hui un marché très ouvert à tous les constructeurs. Volkswagen est arrivé en Chine en 1984, Peugeot en 1985 et GM en 1995. L’année dernière, Volkswagen a vendu 4 millions de voitures, GM 4,2 millions alors que PSA moins d’un million. Ces chiffres traduisent sans doute le fait que les modèles de PSA, aussi performants soient-ils, ne correspondent pas exactement à la demande du public. Les Allemands, les Français … sont tous confrontés à la différence culturelle qui se traduit dans des choix plus ou moins heureux en termes de produit, de distribution ou de marketing…

Quels sont les marchés sur lesquels les Français peuvent gagner des parts de marché aujourd’hui en Chine ?

Beaucoup de sociétés françaises ont très bien réussi sur le marché chinois. Je pense notamment à Airbus accompagnés de nombreux équipementiers aéronautiques, ou Schneider Electric.

Quels sont les marchés d’avenir en Chine ?

Il n’y a pas de réponse toute faite. Tout dépend du produit ou du service à vendre. Potentiellement, le marché chinois est immense et peut intéresser des PME-PMI de toutes tailles quel que soit le secteur : santé, pharmaceutique, intelligence artificielle…

La Chine est-elle encore «l’atelier du monde » ou mise-t-elle sur les nouvelles technologies ?

La Chine a une population de 1,4 milliard de personnes depuis à peu près 30 ans. Géographiquement, c’est la région côtière qui s’est le plus développée. Au milieu et à l’ouest du pays, s’il reste encore de nombreuses régions qui peuvent rester ou devenir cet « atelier du monde », aujourd’hui le gouvernement chinois s’oriente beaucoup plus vers l’innovation centrée sur la haute technologie. Beaucoup de moyens financiers sont mis pour développer ces activités ou pour acquérir de grandes sociétés occidentales.

Est-ce qu’il y a un proverbe chinois qui pourrait, selon vous, inspirer un chef d’entreprise français qui voudrait aller conquérir le marché chinois ?

Je dirais que c’est un proverbe pour Emmanuel Macron qui a récemment fait le voyage. Confucius dit que « l’ami vient de loin, quelle joie ». C’est donc pour lui dire que le peuple Chinois a été honoré de la venue du président français qui vient de si loin.

Propos recueillis par Michel Taube. Avec Daisy Ding et Philippe Boyer.
08H24 – mardi 16 janvier 2018
https://www.opinion-internationale.com/2018/01/16/il-faut-comprendre-les-valeurs-de-la-chine-pour-mieux-sy-implanter-grand-entretien-avec-jeremie-ni-un-influent-chinois-a-paris_52710.html

法国人是如此解释中国人的勤奋,你同意吗?

前天又给法国工程师讲课,如果共同合作,互利双赢。我让法国人头脑风暴式地讨论,如何看待中国人的勤劳,之后我总结如下:
1. 法国人生活目标是建立家庭生活和职业生活的平衡,而中国人目前更关注赚钱,偏向于职业生活,所以更勤奋;
2. 法国政府分一百万时,三十万用于退休,二十万同于医疗,三十万用于教育,二十万用于基础设施建设,而中国政府在退休上花十五才,医疗上花十万,教育上花十五万,基础设施花六十万。中国人生活缺少安全感,所以努力:
3. 中国人工作时常缺乏计划,推倒重来经常出现,故繁忙;
4. 中国人口是法国的20倍,竞争异常激烈,中国人必须努力。

你如何评价法国人的观点?

Les cadres français s’adaptent à l’évolution du monde!

Je suis surpris! Ce weekend, j’ai eu un mail et deux appels:

1) le directeur commercial d’une société française m’a envoyé ce samedi matin un message pour recruter un commercial chinois pour leur opération en Afrique;
2) le DRH d’une société française du secteur automobile m’a appelé ce samedi matin pour voir le package à proposer à un candidat;
3) le DG Asie d’une grande société française m’a appelé de Shanghai ce dimanche matin pour un sujet de recrutement

Depuis 10 ans, je donne des formations aux ingénieurs français et leur explique que les Français et les Chinois ne partagent pas toujours la même valeur dans la vie: les Français visent à construire un équilibre entre la vie privée et professionnel et ils ne répondent pas au mail le weekend, tandis que les Chinois travaillent durement, même le weekend, pour gagner plus d’argent.

Ce qui s’est passé ce weekend montre que les Français sont devenus flexibles et réactifs.

Le monde change et les cadres français sont sur le bon chemin pour s’y adapter. Ils garderont, j’en suis sûr, ce fameux équilibre, mais adapté, de vie privée et vie professionnelle. Tans mieux que cette balance inspire aussi les jeunes Chinois pour construire une vie plus saine.

La France pourrait gagner gros en travaillant intelligemment avec les Chinois!

Depuis la deuxième guerre mondiale, les Etats Unis ont su employer des méthodes efficaces pour saper ses concurrents potentiels: URSS, Japon et Union Européenne….Le cas de Japon est intéressant: le PIB japonais était au tout de 60% de celui des Américains en 1988, devenant ainsi un challenger! Washington a imposé en 1988 au Japon un accord commercial et entraîné le pays dans la récession: en 1996, le PIB japonais était à 5 400 MM $ contre 7 600 MM $ pour les USA. En 2017, le PIB japonais est tombé à 4 900 MM$ alors que celui des Etats Unis est propulsé à 19 100 MM$.

En 2017, le PIB chinois est arrivé à 12 200 MM$, dépassant 60% de celui des Etats Unis. Un nouveau concurrent à battre, d’ou en partie la guerre commerciale sino-américaine.

La Chine a besoin d’autres partenaires pour continuer son développement et elle est consciente que le déficit commercial récurrent avec les pays comme la France n’est pas acceptable. Il est urgent de retrouver l’équilibre. La France pourrait gagner gros en utilisant intelligemment les cartes technologique, géopolitique et naturellement économique.

Le sens philosophique dans un caractère chinois

Le idéogramme chinois « gagner 赢 » recèle la pensée philosophique chinoise. La vie n’est pas simple et pour réussir, non seulement il faudrait fournir des efforts mais il est aussi nécessaire de maîtriser les règles de jeux conduisant vers le succès.

Au fait le mot « gagner 赢 » est composé de 5 clés:
le haut 亡 signifie la mort: il faudrait se battre pour la survie
le milieu 口 signifie la bouche, donc la communication: il faudrait communiquer et échanger pour s’émerger
le bas à gauche 月 signifie la lune, donc le temps: il faudrait maîtriser la cadence pour avancer
le bas au milieu 贝 signifie le coquillage, donc l’argent: il faudrait surveiller sa bourse pour ne pas aller vers l’excès
le bas à droit 凡 signifie l’ordinaire: se considérer comme une personne ordinaire et traiter les autres toujours avec le respect

Dès lors que l’on se bat pour la survie, on communique pour former un réseau, on sait à quel moment à agir, on vit convenablement sans excès et enfin on respecte tout le monde, nécessairement on va gagner dans la vie!

L’Académie Formation Chine de Chinform propose une vingtaine de modules de formation sur la Chine:
https://lnkd.in/dHCBtxa

Comment gérer la négociation franco-chinoise?

Un fabricant chinois de golfcar cherche une prestation de design d’un nouveau modèle. Le Français arrive en Chine et le client chinois présente le cahier des charges condensé à une page. Le Français hésite d’aller plus loin à cause de la légèreté de la base du travail. Le Chinois passe la nuit pour étoffer le cahier des charge à 3 pages. Le contrat est signé 3 jours plus tard pour 120 KE. 50% est à payer immédiatement et 50% à régler dans 2 mois lorsque le sketch est livré.

Quand le Chinois reçoit 2 mois plus tard le sketch, il est déçu et demande au Français de refaire un projet. Le Français est d’accord à condition que 60 KE restant soit payé. Le Chinois refuse de l’accepter mais propose un nouveau projet d’un montant de 150 KE. Il est prêt à payer 75 KE dès la signature du contrat. Or Le Français insiste sur le règlement du premier contrat avant d’aller sur le nouveau projet.

Apparemment la pensée globale chinoise et l’esprit cartésien français se heurtent et la situation est bloquée.

Avez vous des conseils à donner pour sortir de l’impasse?

L’Académie Formation Chine de Chinform propose une vingtaine de modules de formation sur la Chine:
https://lnkd.in/dHCBtxa

La poésie dans les mots chinois

Beaucoup de mots chinois sont créés à travers l’observation et l’imagination.

Lorsque l’épi de blé (禾) est brûlé par le feu de soleil (火), l’automne (秋) est arrivé. En effet, le mot l’automne est composé de l’épi de blé et de feu: 禾+火=秋.

Lorsque l’automne (秋) arrive, le cœur (心) se serre face à la grisaille et la tristesse (愁) émerge. Aux yeux des Chinois, le mot de la tristesse est composé de l’automne et le cœur. 秋 + 心 = 愁

Un brin de poésie traîne dans ces mots de l’automne(秋) et la tristesse (愁).

ChinForm organise souvent des soirées à Paris pour faire connaître la culture et le business chinois aux Français. Voici les programmes:
https://www.linkedin.com/company/chinform/